Zoom sur… Plan de communication interne: comment en bâtir un de très opérationnel

Colleagues giving a fist bump

Comme pour le marketing, la communication interne possède son propre plan. D’ailleurs, toute action doit être planifiée et devra se soumettre à une préparation rigoureuse.

Nous vous livrons ici un exemple ou modèle de plan de communication, relativement simple et opérationnel pour atteindre ses objectifs. Un modèle utile pour tout type d’entreprise.

Nous rappelons pour chaque partie sa raison d’être.
Pourquoi construire un plan de communication interne ? Les raisons sont multiples. En voici quelques-unes :

– Définir précisément quels sont vos objectifs. Vous devez savoir quelle est la finalité de vos actions à venir.

– Déterminer quelle est votre cible et comment communiquer avec elle.

– Choisir les moyens qui vont vous permettre d’atteindre vos objectifs avec efficacité. Petit aparté : lorsque l’on parle d’atteinte d’objectif, on est dans le domaine de l’efficacité. Quand il s’agit de l’utilisation optimale de moyens, on est dans l’efficience.

Les parties d’un plan de communication interne
Définition de vos objectifs de communication
Il s’agit de savoir à quels objectifs marketing ou stratégiques se rapporte ce plan. Par exemple, un objectif peut être d’améliorer la marque employeur dans un segment donné que nous appellerons « S ». Ils doivent être cohérents avec la stratégie de l’entreprise. Dans notre exemple, la stratégie consiste justement à pénétrer le segment « S ». L’analyse marketing RH a décelé que la société en question était très peu appréciée en interne ou connue sur ce marché. D’où l’idée de conduire une action sur la notoriété…

Sélection de l’audience (ou la cible)
Vous allez déterminer qui vont être les récepteurs de votre message. Quels profils ont-ils ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Vous définirez comment les atteindre et si vous actionnerez les mêmes canaux pour tous. Le cas échéant, quels critères de segmentation utiliser ? etc. Cette phase est essentielle pour un ciblage réussi avec des moyens pertinents.

Élaboration du positionnement
Connaissant le profil de l’audience visée et vos objectifs de communication, vous êtes en mesure d’élaborer votre positionnement. C’est à dire : quelles perceptions voulez-vous que votre cible ait de votre société et de vos services ? Et donc déterminer en conséquence les messages que vous voulez faire passer en cohérence avec votre charte de communication.

Budgétisation
Vous avez maintenant une idée plus précise de l’ampleur de votre campagne. Vous pouvez passer à la phase de budgétisation en définissant l’enveloppe que vous voulez consacrer à votre campagne de communication.

Fixation des objectifs opérationnels
Vous êtes là sur le terrain du concret. Vous voulez développer votre notoriété ? Quel niveau souhaitez-vous atteindre ? 15% 30% 50% ? C’est le moment de fixer l’objectif chiffré de l’action ! Le chiffre qui, au final, vous révélera si vous avez réussi… ou pas ! Une fois encore, cette mesure doit provenir d’un processus de réflexion marketing. Si vous visez 30% de notoriété , c’est que vous savez qu’en dessous, vous ne pourrez pas mener vos autres actions. Mais n’est-ce pas trop ambitieux par rapport à votre audience ? Autre conseil : soyez précis dans vos mesures. Dans notre cas, s’agit-il de notoriété spontanée ou assistée ? N’hésitez pas à revoir quelques fondamentaux en la matière, comme la méthode SMART.

Choix des moyens de communication
Comment allez-vous véhiculer votre message ? Il est temps de choisir vos supports de communication en cohérence avec votre objectif, votre cible et votre budget. Un petit conseil : n’hésitez pas à être créatif dans ce domaine pour atteindre votre audience sous un angle  innovateur !

Organisation du lancement des opérations et planification
Maintenant que avez une vision précise des actions que vous allez conduire, vous devez organiser l’ensemble sur un planning. Définissez : qui fait quoi ? Quand ?

Construire un plan de communication va empiéter sur votre temps, mais c’est un préalable indispensable pour mener la bonne campagne, auprès de la bonne audience et pour les bonnes raisons. En effet, mettre par écrit l’ensemble de ces informations va vous pousser à comparer, revenir sur certains points, modifier des parties, les affiner… bref réaliser un véritable travail de réflexion ! La valeur ajoutée d’un tel processus n’est pas forcément dans la sortie du document, mais bien dans le processus lui-même…

Le Comité pédagogique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *